Logo de la coupe d'Afrique des Nations 2023Année 2024

L'empreinte culturelle de l'Afrique à la CAN 2023

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2023, tient une nouvelle fois toutes ses promesses. La Côte d’ivoire, théâtre de cette édition débutée le 13 Janvier et qui se termine ce dimanche 11 Février n’a pas échappée à la règle. Des surprises sur et en dehors du terrain. Le pays hôte quasiment éliminé au premier tour se retrouve en finale par on ne sait quel marab…heu miracle et nous avons vu des maillots à en couper le souffle. Un mélange audacieux de créativité qui frise parfois le génie… mais aussi l’absurde. Imaginez un peu : des logos qui semblent s’échapper d’une rave des années 90, des maillots qui feraient rougir un arc-en-ciel, et une communication visuelle si “riche” qu’elle ferait passer Instagram pour un vieux journal en noir et blanc. Oui, mes amis, la CAN 2023 n’est pas juste un tournoi de foot; c’est une explosion de couleurs, de motifs et de fierté africaine, où le bon, le mauvais et le franchement hilarant se donnent rendez-vous. Préparez vous à plonger dans un monde où le design rencontre le football, souvent avec un claquement de doigts et parfois… un fou rire inattendu.

09 février

5 min

Maillot third de la Tunisie
©site Kappa

Le spectacle visuel : logos et maillots

Le logo de la CAN 2023 semble avoir été conçu par un génie créatif qui a pensé: “Et si on mettait en avant les défenses d’éléphant sans les éléphants ?”. Résultat ? Une coupe formée par ces défenses, un clin d’œil malicieux à la Côte d’Ivoire, qui n’est pas seulement connue pour son amour inconditionnel du football, mais aussi pour ces géants de la savane. Ces six défenses sont un peu comme la réunion de famille de l’Afrique, chaque groupe ramenant sa propre saveur au tournoi, un vrai melting-pot de diversité et d’unité, comme une recette de grand-mère africaine transmise à travers les générations.

Quant aux maillots, certains sont si créatifs qu’on pourrait presque les confondre avec des œuvres d’art. Prenez le maillot third de la Tunisie : avec ses motifs de mosaïque qu’on pourrait confondre avec une des tapisseries chères à nos amis maghrébins, il nous fait presque oublier qu’il est destiné à être couvert de boue sur le terrain. C’est l’union parfaite entre la mode et le football, prouvant que le style africain est bien plus qu’un simple hashtag tendance. Chaque maillot raconte une histoire, une sorte de biographie textile, où la fierté nationale se porte fièrement sur les épaules… littéralement.

Techno x Caf
©site Digital Mag

La communication de l’événement

La CAN 2023, avec sa stratégie de communication visuelle, semble sortir tout droit d’un rêve d’un marketeur un peu trop passionné par les filtres Instagram. Les affiches et bannières de l’événement, avec leurs visuels captivants et couleurs vives, semblent dire : “Regardez-moi, je suis plus coloré qu’un maillot de gardien des années 90 !”

Côté numérique, l’organisation a misé sur des contenus interactifs et du storytelling visuel, dans une tentative audacieuse de rendre le football aussi captivant qu’une série Netflix. Et ils ont même investi TikTok, dans l’espoir qu’une danse virale puisse faire oublier certains matchs sans saveurs qui ont agrémenté cette CAN.

Pour vraiment marquer le coup, ils ont collaboré avec TECNO pour orchestrer un ballet aérien de 1000 drones lumineux lors de la cérémonie d’ouverture. Avec tous ces drones j’espère qu’il n’y a eu aucune erreur de hors jeu par la suite.

En termes d’évolution, la CAN 2023 semble avoir enfin compris que le monde digital est plus qu’un simple gadget, comme un arbitre qui découvre la VAR après des années à siffler au feeling. Les erreurs de communication des éditions précédentes semblent avoir été corrigées, un peu comme quand un club recrute enfin un bon défenseur après des saisons de buts encaissés à la pelle.

Bref, cette édition de la CAN semble être le mélange parfait entre tradition et modernité, un peu comme un vieux club de football découvrant soudain les joies des réseaux sociaux. Reste à voir si cette stratégie marque autant les esprits que les exploits sportifs sur le terrain.

Veste du Ghana créé par Puma
©site Puma

La conquête de Puma

Puma, dans sa quête infatigable de domination dans le monde du sport, s’est jeté à corps perdu dans le football africain. En devenant le fournisseur officiel du ballon et de l’équipement des arbitres pour les tournois de la CAF, annoncé en grande pompe en octobre 2023, Puma a renforcé son emprise sur le continent, tel Makélélélé dans un match où le 10 veut faire le fanfaron.

Depuis 1997, Puma tisse sa toile dans le football africain, établissant des partenariats avec près de 10 pays sur les 16 engagés. Cette approche ciblée, se détache des stratégies de géants comme Nike et Adidas, en se concentrant plutôt sur l’exploitation d’une zone géographique en l’occurrence le marché africain. Est-ce dû à leur côté félin ? Ce n’est pas seulement dans la fourniture d’équipements que Puma excelle. La marque a également imprégné les maillots des équipes africaines de sa touche distinctive, combinant modernité et touches culturelles locales. En s’associant avec des équipes de premier plan comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Maroc, l’Egypte, le Ghana et la Guinée, Puma a su imposer un style qui résonne avec l’identité et les valeurs des nations africaines. Ainsi, chaque maillot était une déclaration d’intentions, une démonstration de style et de fierté nationale sur le terrain.

Puma a réussi à se positionner de manière unique sur le continent africain, en s’appuyant sur des stratégies de partenariat et de communication qui célèbrent le patrimoine et l’avenir du football africain. Leur approche a renforcé leur présence sur le marché du sportswear à l’international et a enrichi l’expérience des fans, transformant chaque maillot en un symbole de fierté et d’appartenance, à l’instar du numéro 10 de Messi.

La CAN 2023, dans un effort pour se distinguer, a brillé non seulement par son excellence sportive, mais aussi par une stratégie de communication et un design qui semblent tout droit sortis d’une agence de publicité hyper enthousiaste. L’implication de Puma a ajouté une touche esthétique avec des maillots qui reflètent la richesse culturelle africaine tel un musée d’art contemporain africain en perpétuel mouvement.

La communication numérique, en particulier sur TikTok, a semblé créer un lien émotionnel avec les fans, à la manière d’un Samuel Eto’o, un ancien joueur et président de fédération charismatique qui sait inspirer ses sélectionnés avant un grand match, et il sait mettre des belle droites aussi S/O Sadouni ! Cette approche a amplifié l’expérience de la compétition, transformant chaque partage et like en une célébration de l’identité et de l’unité africaines, comme si chaque but marqué était un hymne à la diversité du continent.

En somme, cette édition de la CAN a montré que l’harmonie entre sport, communication et design peut transformer un événement sportif en une véritable fête de la culture et de l’unité africaines, un peu comme un match où chaque joueur, du gardien à l’attaquant, joue en parfaite synchronisation.

Autres articles qui valent le coup d'oeil comme une redif de la finale France 98

Contact

Plongeons ensembledans l'univers du design

contact@ktsportdesign.com

Nous écrire

+33(0)6.87.08.19.33

Nous appeler

Site créé par KT Sport Design • Tous droits réservés © 2024

Mentions légales
KT Sport DesignKT Sport Design

Agence de communication sportive